CT-Hand

Dominique Cunin

Transportable et facilement manipulable, l’écran mobile offre la possibilité d’instaurer un nouveau rapport à l’image parce qu’il est à la fois support de l’image, mais aussi interface d’interaction avec celle-ci.

L’hypothèse d’un nouvel état de l’image que nous émettions avec le projet « SensorGirl » est celle de l’image-objet. En devant réactive aux gestes de nos mains, l’image entre en résonance directe avec l’état physique de l’objet dans lequel elle prend forme : l’écran. L’objet représenté dans l’image commence à se confondre avec l’objet qui l’accueille. Dans ce mouvement d’objectivation de l’image, la notion d’image-objet émerge naturellement et définie une interactivité.

Mais ce qui permet ce nouvel état, cet fluctuation entre l’image et son support, c’est une manipulation qui passe presque nécessairement par la main. C’est d’ailleurs parce que l’écran tient dans la main, et parce qu’il y a transmission du geste de la main à l’écran que l’image-objet prend forme.

Que ce passerait-il si l’écran transmettait à son tour son état à la main, en faisant d’elle un objet ?

> Dominique Cunin, CT-Hand