Trajectoires nostalgiques

Anahita Hekmat

« L’obsession de l’ailleurs c’est l’impossibilité de l’instant ; et cette impossibilité est la nostalgie même. »
Cioran

« Dans le réel, la plénitude se refusera toujours, mais le chemin de la nostalgie et de la liberté est infini et ne sera jamais mesuré par notre pas. « 
Hermann Broch, Les Somnambules

Ce projet est une application superposant un sentiment intérieur et un environnement externe. Une histoire d’exil peut-être, de désir de retrouver ou de reconnaître une chose lointaine dans un temps et un lieu présent.

Description du projet :

-L’utilisateur équipé d’un GPS pédestre se trouve dans la ville A et au point X.
-Il choisit une autre ville (B) et un point de départ (X’).
-Il choisit un point d’arrivée (Y’) toujours dans la ville B.
-La machine superpose les deux cartes des villes A et B en superposant les points X et X’.
-Elle calcule le point d’arrivé réel (Y) dans la ville A.
-Elle calcule le trajet à faire sur la carte A, tout en restant fidèle aux rues existant dans la ville B.

Ville A (réelle) :            X (point de départ)     ⇒    Y (Point d’arrivée)
⇅                                ↓                                       ↑
Ville B (Imaginaire) :     X’ (point de départ)    →    Y’ (Point d’arrivée)

Un exemple de trajet :

La personne se trouvant à Roubaix, France réalise un trajet à Istanbul, Turquie.

Ville A (Roubaix), Point de dé[part X : Gare de Roubaix

Ville B (Istanbul), Point de départ X’ : Gare de Yenikapi
Point d’arrivée Y’ : Istanbul Universitesi Kütüphanesi

Ville A (Roubaix)
Point d’arrivée Y : rue la Bruyère

Superposition de deux plans et le calcul du trajet

Le trajet final à faire dans la ville A (Roubaix)

Le trajet final dans la ville B (Istanbul)