Dominique Cunin

Né en 1980 en France.

Lors de ses études à l’École supérieure d’arts de Nancy, le médium informatique devient progressivement son outil de travail et de recherche principal. Son projet artistique ayant pour thématique la représentation et l’appréhension de l’espace via les technologies numériques de l’image, diverses expériences ponctuent son cursus: animations et vidéos en images de synthèse, installations interactives, développement de logiciels expérimentaux, ou encore environnements partagés.

Dans le cadre de ses recherches artistiques, il part pour un an d’étude au Japon en tant qu’auditeur libre à l’université d’art de Kanazawa. Ce voyage lui permis d’étudier la langue japonaise, qu’il parle couramment aujourd’hui. La culture japonaise dans son ensemble continue de l’influencer et de le questionner. Après l’obtention en 2004 du DNSEP en section art, il se rend à Poitiers et Angoulême pour faire son Master 2 en Arts numériques. Il y effectue un travail de recherche théorique sur le son et l’espace dans les arts numériques et produit une installation accompagnant cette recherche. À cette occasion, il tisse quelques liens entre la notion de “Ma” des traditions artistiques japonaises et la notion d’interactivité dans les arts employant les nouvelles technologies.

Il continue ce travail de recherche en thèse aujourd’hui à l’Ecole Doctorale « Esthétique sciences et technologies des arts » de l’université de Paris 8, sous la direction de Jean-Louis Boissier. À travers cette recherche, il tente de définir une interactivité lié à l’espace dans les dispositifs artistiques interactifs dont le titre est : « Architecture de l’interactivité ».

Il est aussi invité en tant qu’artiste et jeune chercheur dans le cadre de l’Atelier de Recherche et de Création « Contrôle de l’image – Environnements partagés » depuis l’année 2006-2007 à l’ENSA de Nancy, aux côtés de David-Olivier Lartigaud.

Depuis 2009, il est ATER à l’Université de Valenciennes.

Depuis 2010-2011, il participe à l’encadrement du programme FdM d’EnsadLab.